Fauvel

Autour du Roman de Fauvel

Au début du XIVe siècle, Gervais du Bus compose Le Roman de Fauvel, un long poème satirique dressant un portrait virulent de la société qui l'entoure. Véritable pamphlet contre tous les ordres de la société destiné à édifier le roi, ce texte est centré autour de l'allégorie du cheval Fauvel, dont le nom est constitué par l'acronyme des vices qui gangrènent une époque agitée marquée par les conflits opposant pouvoirs spirituel et temporel : Flatterie, Avarice, Vilenie, Variété, Envie et Lâcheté.

Comme en témoigne le grand nombre de manuscrits reprenant cette œuvre, Le Roman de Fauvel a joui d'un important rayonnement. C'est sûrement ce qui explique l'inclusion de nombreuses interpolations musicales dans l'une des luxueuses copies conservées à la Bibliothèque nationale de France. Mêlant pièces antérieures et pièces probablement composées pour l'occasion, notamment par Philippe de Vitry, ce corpus musical donne un large aperçu de la diversité et de la richesse de la musique au tournant du XIVe siècle.

Répertoire :

Textes et motets du Roman de Fauvel

Distribution :

Gaëlle Fourré - chant

Alexandre Jaques - organetto

Léonore Fourré - récitante